Kiyomizu-dera : les temples les plus célèbres de Kyoto

Temple principal de l'ensemble de temples Kiyomizu de KyotoL’ensemble de temples Kiyomizu est très célèbre au Japon. Au point que je me demande s’il n’est pas plus célèbre que le Kinkakuji, plus reconnu à l’étranger. Présentation d’un immanquable de Kyoto.

L’ensemble de temples Kiyomizu (dans la suite de l’article, je dirai « temple Kiyomizu », même si cela n’est pas strictement exact, puisqu’il y a plusieurs temples dans cet ensemble) fait parti des monuments les plus célèbres de Kyoto. Et selon nous, il le vaut bien.

Où se trouve le temple Kiyomizu ?

Le temple Kiyomuzu se trouve à l’Est de Kyoto. On peut s’y rendre à pied depuis la gare si l’on aime marcher, ou alors par bus (ligne 206). Le début du chemin n’a rien d’intéressant mais je recommande de faire la montée vers le Kiyomizu dera à pied. Les temple se dessine peu à peu dans le paysage et les ruelles sont jolies.

Plan de Kyoto sur lequel est placé le Kiyomizu dera

Pour ceux qui aiment parcourir le monde sur leur ordinateur, vous pouvez trouver le temple Kiyomizu sur Google Maps.

Il y a de nombreuses boutiques dans la rue qui mène au temple Kiyomizu. Les qualités des produits sont variables et vont de très bonnes (certains produits que vous trouvez dans notre boutique sont également vendus près du temple Kiyomizu) à très mauvaise. C’est tout de même un bon endroit pour acheter des souvenirs, bien meilleur qu’Asakusa à Tokyo. Vous pourrez trouver la boutique de Kimura si vous cherchez bien (mais vous aurez probablement d’autres choses à faire).

Vue de l'entrée du Kiyomizu dera

L’entrée du Kiyomizu dera

Histoire du Kiyomizu dera

Le mythe de la fondation du Kiyomizu dera est lié à un moine nommé Enchin. Celui-ci fut guidé par un rêve jusqu’en bas de la montagne, près d’une chute d’eau, où il rencontra un vieillard assis sur un tronc de bois. Le vieillard, qui s’était présenté sous le nom de Gyoei, lui dit alors avoir passé les 200 années précédentes à réciter des invocations pour Kannon, un dieu à 7 visages et un millier de bras. Il demanda à Enchin de prendre sa place pour faire un pèlerinage en haut de la montagne et ajouta que le bois sur lequel il se tenait ferait une bonne statue de Kannon. Enchin accepta, mais malgré son attente, le vieillard ne revint pas. Le moine décida donc de commencer son ascension de la montagne pour le retrouver et une paire de chaussures sur le sommet de celle-ci. Il comprit alors que le vieillard était en réalité Kannon lui-même et qu’il était retourné au ciel.

Enchin voulut donc faire une statue de Kannon avec le bois que lui avait laissé le dieu mais ne trouvait pas de forme satisfaisante pour la statue. Après 20 années de réflexion, il rencontra le guerrier Tamuramaro, qui fut impressionné par sa dévotion et décida d’utiliser le bois de sa propre maison pour construire un temple près de la chute d’eau. Avec l’aide de Tamuramaro, Enchin réussi à créer sa statue de Kannon et ainsi fut créé le premier temple du Kiyomizu dera en 798.

Il est évidemment impossible de savoir quelle part de vérité détient cette histoire. Le temple fut en tout cas détruit de nombreuses fois, dont la dernière notable au XVII° siècle. Il avait été fortement agrandi par Toyotomi Hideyoshi un siècle auparavant. En 1633, le temple fut reconstruit tel qu’il est aujourd’hui et la majorité du complexe date de cette époque.

Le Kiyomizu dera a été nommé dans les 20 finalistes des « 7 nouvelles merveilles du monde » et était le seul monument japonais représenté. Il n’a toutefois pas été élu.

Sauter du Kiyomizu dera ?

Deux grandes histoires circulent sur le temple principal de l’ensemble Kiyomizu et sur sa fameuse « plate-forme ». Une ancienne croyance selon laquelle celui qui en sauterait et en sortirait vivant verrait son vœu exaucé aurait provoqué de nombreux sauts durant l’ère Edo. Selon une étude, 85% de ceux qui sautent s’en sortait, du fait de la végétation et de la faible hauteur (une faiblesse toute relative, 13m). Sauter est bien évidemment interdit aujourd’hui. L’autre histoire que j’ai entendu au Japon est le fait que plusieurs couples auraient sauté afin de faire un suicide amoureux, c’est-à-dire, le fait de mourir ensemble puisque la société les empêche de vivre ensemble (par exemple, dans le cas de mariages arrangés). Je ne sais rien de la véracité de cette seconde version, plus romantique, mais pour laquelle les 13m devaient être un peu courts.

Vue de l'ensemble de temples Kiyomizu

Une petite vue du temple principal depuis l’autre côté du Kiyomizu dera

Mon avis sur le Kiyomizu dera

J’ai beaucoup aimé le temple Kiyomizu. Sa visite de jour était sympathique, d’autant plus que la nature environnante est belle. Mais ma visite préférée fut la visite de nuit. En effet, durant la période d’Obon (milieu du mois d’août), le site est ouvert la nuit. Cet événement est organisé par les habitants et commerçants des rues environnantes. Ayant la chance de connaître Kimura (dont vous pouvez retrouver les articles en suivant le lien suivant : produits japonais de Kimura Ohshido), j’ai eu droit à une visite guidée de nuit. Les lumières sont superbes, au point que je ne comprends toujours pas pourquoi le temple n’est pas ouvert toutes les nuits durant la saison touristique. Je vous laisse juger de la beauté du lieu de nuit avec une petit photo :

Photo du Kiyomizu dera de nuit

Évidemment, comme dans chaque monument très connu, il y a beaucoup de touristes. Mais comme le temple est entouré de verdure, on peut éviter un peu la cohue. L’ensemble est assez grand et permet également d’avoir une très belle vue de Kyoto, que ce soit depuis la fameuse « plate-forme » du temple principal ou depuis d’autres points de l’ensemble.

Le Kiyomizu dera propose une très belle vue de Kyoto

Pour conclure, je dirais que le Kiyomizu dera fait parti des monuments à voir lorsqu’on est à Kyoto. Même si ce n’est pas mon temple préféré (sur lequel je ferai bientôt un article), ni mon endroit préféré (idem), c’est un monument sympathique et intéressant.

Et vous ? Pour ceux qui sont allés à Kyoto, vous en avez pensé quoi ?

Origine des photos :

Photo du titre : Mshades

Photo de nuit : Hyougushi

5 réponses à Kiyomizu-dera : les temples les plus célèbres de Kyoto

  1. Ping : Kiyomizu dera : un endroit inoubliable à Kyoto | Communiqués de presse

  2. Ping : Communiqué de presse » Kiyomizu dera : une visite à ne pas rater à Kyoto

  3. Ping : Kiyomizu dera : un lieu à ne pas rater à Kyoto | AutoPromoPro.com

  4. Bonjour
    Je n’ai jamais eu la chance de m’y rendre la nuit, mais cela doit être une expérience fascinante.
    C’est un endroit où je reviens toujours avec plaisir quand je séjourne assez longtemps à KYOTO.
    Merci pour votre article très complet.
    François

  5. Ping : Sanjûsangen-dô : le temple représentant le paradis - Kyototradition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq + = 13

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>