Fushimi Inari-taisha, le sanctuaire aux 10.000 torii

Comme les autres monuments qui ont déjà été présentés ici, le Fushimi Inari-taisha dispose de ses spécificités, qui en font un lieu exceptionnellement beau et très mystique. Découvrez ce magnifique sanctuaire shinto situé à Kyoto et dédié à la déesse du riz, Inari.

7182295967_d6f739a7e5_n

Le sanctuaire aux 10.000 torii

D’emblée, nous allons évoquer ce que ce site dispose de plus extraordinaire : son allée de torii vermillon. Les torii sont des portails japonais traditionnels que l’on retrouve généralement à l’entrée d’un sanctuaire shinto. Il est dit que ces portails mènent dans un autre monde où règne la spiritualité. Lorsqu’on le traverse, il faut alors y revenir dans l’autre sens pour retourner dans le monde réel. Ainsi, il arrive que certaines personnes, incertaines de revenir par le même chemin, préfèrent contourner le portail traditionnel. Fushimi Inari-taisha compte une dizaine de milliers de portiques, des donations d’entreprises et groupes privés et de grandes familles depuis des millénaires, en gratitude envers la divinité. L’entrée du site étant sur la base d’une colline, ces portiques forment un chemin qui mène vers les hauteurs. Il faut compter approximativement deux heures pour l’atteindre.

3636862418_0cc233ea0c

Comment se rendre à Fushimi Inari-taisha ?

Fushimi Inari-taisha se situe à Fushimi-ku, au sud-est de Kyoto. Pour s’y rendre à partir de la gare de Kyoto, vous pouvez prendre la ligne Nara de la compagnie locale JR. Vous descendrez à l’arrêt Inari, atteint au bout de 5 minutes. Vous pouvez également prendre le bus n°5 et descendre à l’arrêt Fushimi Inari-taisha. Comptez ensuite environ 7 minutes de marche pour arriver à l’entrée du site. Sinon, au départ de la station Gion-Shijo et en vous arrêtant à la station Fushimi-Inari, cela vous prendra un quart d’heure dont 5 minutes à pied. L’entrée du site est gratuite et il est ouvert de 7h30 à 18h30.

google map

Pour mieux vous situer, vous pouvez localiser le Fushimi Inari-taisha sur notre carte des monuments. Cela vous permettra notamment de prévoir la visite d’autres lieux à proximité, comme le Temple Sanjūsangen-dō (à un quart d’heure) ou Kiyomizu-dera (à une demi-heure).

L’histoire du Fushimi Inari-taisha

C’est Hata-no-Iroko qui a fondé Fushimi Inari-taisha en 711. Parti à la chasse sur la colline, il avait tiré une flèche sur un bol de riz qui s’était transformé en une aigrette blanche et qui s’était envolée vers le sommet. Le riz a été la révélation qu’il a trouvée en ce lieu, devenu symbole de fertilité. Le sanctuaire est alors dédié aux dieux de l’agriculture, cinq divinités unifiées en une déesse, Inari. Avec le temps et à travers les régions, les cultes dédiés à Inari lui ont donné des « pouvoirs » plus larges. En plus de la fertilité des terres, on l’invoque pour celle des hommes et aussi pour qu’elle procure la richesse, la chance et la prospérité. Le site a été détruit en 1468 durant la guerre d’Onin et a été reconstruit en 1499.

Présentation du Fushimi Inari-taisha

Le sanctuaire est un lieu de pèlerinage très prisé. Si l’on se réfère aux attraits touristiques, son allée de torii est certainement la spécificité qui le rend célèbre. Toutefois, le site dispose de nombreux points aussi magnifiques les uns autant que les autres.

7182276243_299f06ea62_n

Les premiers « monuments » que vous rencontrerez sont le portail principal et un important bâtiment qui disposent d’une riche valeur culturelle.

fushimi inari taisha entrée

Puis, vous découvrirez l’entrée de l’allée des torii. Sa couleur vermillon n’est pas sans signification puisqu’elle fait référence au pouvoir de la terre, mais aussi à l’importance de la vie et de la foi.

3305666061_bc949dfced_n

A l’entrée du tunnel de torii et éparpillés sur tout le site, vous verrez des sculptures en pierre de renards, appelés kitsune. Ces créatures sont les messagers d’Inari, et disposent de symboliques troublantes, parfois maléfiques, et parfois, au contraire, sont considérées comme des bienfaiteurs.

9576722596_b2d5f58b7e_n (1)

En continuant votre ascension vers le sommet de la colline, la clarté de la base se fait moindre et vous vous enfoncerez dans une forêt aux allures mystiques, en croisant de temps en temps des représentations de renards, des mini-torii et des lieux de culte.

1442557474_7b32233421_n

C’est vraisemblablement l’atmosphère spirituelle et divine évoquée après le passage à travers un portail traditionnel japonais qui s’accentue vers la proximité de l’atteinte du temple au plus haut sommet, Ichinomine (à 233 m).

1441704451_ef5c927b56_n

7367507792_edb96a6779_n

Mon avis sur le Fushimi Inari-taisha

(Ecrit par Sébastien de Kyototradition)

Là, on parle vraiment d’un de mes endroits préférés dans le monde entier. Fushimi Inari-taisha est vraiment un endroit à part. J’y ai emmené ma famille de nuit, à la lampe frontale : c’était vraiment une expérience extraordinaire (je ne sais pas par contre si c’est complètement autorisé… Je vous laisse vérifier si vous voulez m’imiter). L’endroit touche par son côté paradoxal pour les européens : le mélange typiquement japonais de raffinement et d’exagération. 10 000 torii, c’est une exagération, l’opposé même du raffinement. Et pourtant, l’endroit est vraiment raffiné, car pratiquement chaque torii serait vu comme tel s’il était isolé. Un peu comme pour les statues du Sanjûsangen-dô (que j’ai décrit comme mon monument préféré de Kyoto, vous apprécierez la cohérence de mes goûts), c’est comme si on avait rassemblé un tel nombre d’œuvres d’art qui se ressemblent que chacune se mettait à paraître quelconque. Je ne peux que recommander cet immanquable de Kyoto et pour ceux qui en ont le temps, je recommande même d’y aller dans des circonstances différentes : seul à une heure improbable pour vous sentir perdu parmi les dieux, en famille pour sentir la chaleur qui s’en dégage, de nuit pour goûter à ce mélange d’altérité totale que l’on ressent au Japon et cette impossibilité d’être perdu dans cet endroit. Et en revenant, venez nous donner votre avis sur ce blog pour me dire si vous avez ressenti la même chose que moi !

京都ツラヂチョんでまたね。(A bientôt sur Kyototradition !)

Photos :

Fushimi Inari-taisha ShrineBy specialoperations

伏見稲荷大社 Fushimi Inari-TaishaBy themonnie

Fushimi Inari-taisha ShrineBy specialoperations

Fushimi-inari TaishaBy JoshBerglund19

Fushimi-inari TaishaBy JoshBerglund19

Fushimi Inari Taisha, KyotoBy Sberlazza

Fushimi Inari taisha 06.JPGBy Olivier Lejade

Fushimi Inari taisha 21.JPGBy Olivier Lejade

Fushimi Inari-taisha ShrineBy specialoperations

Une réponse à Fushimi Inari-taisha, le sanctuaire aux 10.000 torii

  1. Nicole dit :

    Il est magique et différent de tous les autres sanctuaires de Kyoto. Mais il faut éviter d’y aller en début de l’année, où il y a beaucoup de monde, surtout des Japonais faisant leur vœux pour le nouvel an

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre + 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>