Zodiaque sino-japonais : 2013, l’année du Serpent.

Zodiaque sino-japonais

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de Kyototradition. Aujourd’hui, nous allons aborder le zodiaque Japonais, avant d’évoquer l’année du serpent.

Vous entendrez bien plus souvent parler de zodiaque astrologique chinois et du nouvel an chinois plutôt que de zodiaque japonais. Et ce,  même en tapant « zodiaque japonais » dans Google. Rassurez-vous, votre moteur de recherche et votre ordinateur fonctionnent toujours correctement ! L’explication à cela est très simple : le Japon utilise le zodiaque astrologique chinois, adopté des siècles auparavant.

Selon la légende, les animaux associés au zodiaque Japonais auraient été choisis par une Divinité, dans un souci de différenciation des années. En effet, ce dieu eut l’idée d’inviter treize animaux à le rejoindre sur une montagne pour une fête (les détails peuvent différer selon les récits) en leur précisant de ne pas arriver en retard. Ils arrivèrent dans l’ordre suivant, lequel détermine depuis, l’ordre de succession des années dans le calendrier japonais : le rat, le bœuf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien et le sanglier. La légende veut que le rat arriva premier à force de ruses. En effet, il se joua du chat paresseux en ne lui transmettant pas la bonne information sur le moment des festivités et fit le voyage sur le dos du bœuf. Celui-ci est pleinement conscient de sa lenteur et est donc parti à l’avance pour le lieu de réunion. Une fois, arrivé à destination, le rat sauta du dos du bœuf et fut le premier à saluer le dieu, gagnant ainsi sa première place dans le cycle de défilement des années. Si à l’origine, le zodiaque devait être composé de treize animaux, il n’en eut que douze, parce que le chat a été trompé par le rat et a manqué la réunion. Au cours de vos recherches, vous constaterez qu’il y a quelques variantes concernant les animaux du zodiaque japonais : le lapin est remplacé par le lièvre, le mouton est remplacé par la chèvre et le sanglier est remplacé par le cochon. Il semblerait qu’en adoptant les signes astrologiques chinois, les Japonais aient adapté les animaux symboles à leur culture.

Comme de nombreux sujets culturels au Japon, le zodiaque (et pas forcément chinois) a finit par se muer en source d’inspiration pour les auteurs de manga, les célèbres bandes dessinées nippones. En témoigne le manga « Fruits Basket » ou encore « Saint Seiya » plus connu en France sous l’appellation « les Chevaliers du Zodiaque ». Ce dernier, bien qu’il mette en scène des personnages japonais, est clairement inspiré du zodiaque et de l’astrologie occidentale.

Aujourd’hui, dans le monde occidental, on considère l’année 2013. Au Japon, nous sommes dans l’année du serpent, qui revient tous les douze ans, après que chaque signe se soit succédé. Le serpent est le sixième animal qui s’est présenté à la divinité. D’une manière générale, le serpent possède les caractéristiques suivantes : vivacité d’esprit, sagesse et intuition très développée. Il fait tout particulièrement attention à son apparence et reste très mystérieux. Au Japon, il serait très courant de complimenter les femmes sur leur beauté en se référant au serpent. Une différence culturelle très marquée avec le monde occidental où le serpent est perçu de manière très négative. Enfin, il s’entend bien avec le bœuf et le coq mais très peu avec le tigre et le sanglier.

signe du zodiaque : le serpent

En ce qui concerne les années en elles-mêmes, celles frappées du sceau du serpent semblent très peu radieuses et souvent liées à des événements catastrophiques si l’on se fie à l’histoire et aux prévisions des astrologues asiatiques.

Vous l’aurez remarqué, alors que chez nous les douze signes du zodiaque se succèdent de manière cyclique par périodes mensuelles, au Japon ils se succèdent de manière cyclique tous les ans. En d’autres termes, alors que chez nous le signe astrologique est déterminé par notre mois de naissance, en Asie orientale, notamment au Japon et en Chine il est déterminé par votre année de naissance.

Et vous, savez-vous, quel est votre signe astrologique japonais ?

京都ツラヂチョンでまたね。

(à bientôt sur Kyototradition !)

Photos :

Alice-astro via Wikimedia Commons

4 réponses à Zodiaque sino-japonais : 2013, l’année du Serpent.

  1. Barbara dit :

    Merci pour vos explications très instructives sur le zodiaque japonais. Ils est amusant de constater que de la même façon que le chat à disparu de ce zodiaque, le zodiaque européen a fait lui aussi disparaître un signe, pourtant mentionné dans les textes anciens : le serpentaire. D’où ensuite un découpage en douze segments, même s’ils sont mensuels au lieu d’être annuels comme dans le zodiaque sino-japonais. Une similitude de plus ? En tout cas c’est troublant…

  2. Sebastien dit :

    Bonjour,
    Dans votre ennonce des signes du zodiaque sino-japonais, vous vous etes trompe pour le Kanji du Lapin ou Lievre, celui mentionne est celui du Tigre (Tora), celui du Lapin (U) est 卯 si l’on respecte votre typographie…
    Une erreur de frappe tres certainement!
    Bien cordialement, et succes a votre entreprise!
    Sebastien

    • Sebastien de Kyototradition dit :

      Argh ! Vous avez raison ! L’image vient de Wikipedia Commons et je n’ai pas pensé à la vérifier. De plus, je n’ai pas le droit de la modifier (pour une question de copyrights)…

  3. Amariu dit :

    J’adore ces explications sur le zodiac japonais. L’article est bien ecrit c’est vraiment du bon travail ^^
    Amariu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 × = vingt cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>