Lexique : kimono pour homme

Les kimonos pour hommes sont beaucoup moins diversifiés que les kimonos pour femmes. Ils sont également plus simples, généralement entre quatre et six pièces, chaussures comprises, et sont beaucoup plus sobres. Il existe toutefois quelque modèles différents.

Kimono pour homme ou pour femme ?

Il est parfois difficile de savoir si un kimono est destiné aux hommes ou aux femmes. Une technique simple et qui fonctionne pratiquement toujours (il y a quelques exceptions mais elles restent assez rares) est de regarder les manches. Si celles-ci sont sont cousues avec le corps du kimono, il s’agit d’un kimono pour homme. Si elles ne sont pas entièrement cousues, il s’agit d’un kimono pour femme.

Montsuki

Le montsuki est le kimono formel avec les blasons de famille (kamon). Plus le nombre de « kamon » est important, plus le kimono est formel. Le nombre de « kamon » est toujours impair, puisque le premier « kamon » est situé sous la nuque et les autres sont placés symètriquement à gauche et à droite. Le Montsuki se porte avec un hakama (pantalon traditionnel, voir ci-dessous) et un haori (manteau, voir ci-dessous).

Omeshi

Le kimono Omeshi est un peu particulier. Il s’agit en fait d’un type de kimono Tsumugi un peu particulier, puisqu’il signifie que celui qui le porte est noble. Normalement, les kimonos tissés ne sont pas du tout formels, mais comme ce type de kimono représente la noblesse, il est parfois porté avec des « kamon », ce qui le rend tout de suite un peu plus formel. On dit que Tokugawa Ienari, le 11° shogun de la famille Tokugawa, adorait ce genre de kimonos.

Tsumugi

Les kimonos tsumugi sont des kimonos tissés à partir des restes de soie. Historiquement, il s’agissait d’un kimono très peu formel, voir un peu paysan, malgré la grande qualité et le coût important de ces kimonos. Mais il est devenu plus improtant à partir de la période Tenpû (1830-1843), puisque le shogunat Tokugawa a alors interdit de porter de la soie à cause d’une crise économique. Mais comme le tsumugi est fait à partir de restes et qu’il ressemble un peu à du coton, il fut encore autorisé. Il est alors devenu très populaire.

Yukata

Les yukata sont des kimonos en coton. Très courant lors des festivals d’été, ils sont très légers et confortables. Ils sont donc très peu formels mais ont beaucoup de succès du fait de leur faible coût par rapport aux autres kimonos.

Haori

Le haori est une sorte de veste que l’on porte au dessus du kimono. Généralement, les haori ne sont pas formels. Certains le sont et sont associés aux kimonos Montsuki.

Hakama

Le hakama est un pantalon large plissé.  Il est utilisé en France par les pratiquant d’aikido ou de sport du sabre, comme le kendo ou l’iaido.

Vous avez maintenant une vue d’ensemble sur les kimonos pour hommes. D’autres articles plus précis et centrés sur un seul modèle chacun suivront probablement dans quelques mois.

Vous pouvez retrouver tous nos kimonos en suivant le lien suivant : Kimonos japonais

Une réponse à Lexique : kimono pour homme

  1. Ping : L’interminable histoire du Kimono Japonais - Kyototradition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× six = 54

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>