L’origine des empereurs japonais

 

Hisahito du Japon

Le 15 mars 2013, l’administration japonaise a décerné son diplôme de maternelle à Hisahito. Découvrez pourquoi cette information est nationale au Japon !

L’information aurait pu rester confidentielle et elle peut paraître un peu excessive d’un point de vue français, mais ce petit enfant est le petit-fils de l’empereur du Japon, Akihito. Au moment de sa naissance, il était attendu comme le messie (l’expression est même toute trouvée du fait de son origine divine) par tout un peuple nippon, car l’empereur n’avait pas de descendant masculin. Le gouvernement tentait même de modifier la loi de 1889 créée sous la dynastie Meiji, afin de permettre une transmission du trône aux femmes et donc aux petites-filles de l’empereur.

Cette figure peut nous sembler un peu archaïque, d’un symbolique pareil à celui de la Reine d’Angleterre (qui d’ailleurs n’a rien d’archaïque pour la plupart des anglais). Pourtant, l’empereur du Japon est un symbole de l’attachement nippon aux valeurs traditionnelles. Cette famille historique est considérée comme divine, et ce, depuis l’an 660, date de la fondation de l’empire du Japon.

Dans la mythologie japonaise, l’histoire commence avec deux frères, descendants de la déesse du soleil, Amaterasu : Hoori, un chasseur émérite et Hoderi, un pêcheur hors pair. Un jour, les dieux, désireux d’évoluer, échangèrent leurs armes respectives. Malheureusement, ce jour se révéla infructueux et ils décidèrent de retrouver leurs outils. L’erreur fut qu’Hoori avait perdu l’hameçon de son frère. La colère de celui-ci fut si terrible qu’Hoori décida de descendre au fond de la mer pour le retrouver. Dans les profondeurs de l’océan, il rencontra Otohime, la fille du Dieu de la mer et un enfant naquit de leur union. Cependant suite à une promesse brisée par Hoori, l’enfant fut abandonné sur le rivage. Le Dieu de la mer mandata l’une des sœurs d’Otohime pour qu’elle élève son petit-fils. Les deux jeunes dieux tombèrent amoureux et eurent quatre enfants, le dernier étant Jinmu, le premier empereur du Japon.

 

Jinmu Tenno

Suite à une victoire à la guerre, il devient empereur le premier jour du calendrier luni-solaire. (Ce calendrier est calé sur le rythme du soleil et sur le rythme lunaire). A l’heure actuelle, il est célébré tous les 11 février, le jour de la fondation nationale (Kenkoku Kinen no hi).

Actuellement, l’empereur Akihito est le 125° empereur. Il a été intronisé le 12 novembre 1990. Lors de cette cérémonie, il a pu voir les objets du trésor impérial japonais dont il n’existe aucune représentation. Très fiers du diplôme du petit-fils de l’empereur, les nippons espèrent un autre poème de leur chef religieux. En effet, il avait rédigé un waka (poème traditionnel japonais) pour la naissance de son petit fils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq × 9 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>