L’histoire des poupées kokeshi

Poupée kokeshi

Les poupées kokeshi font partie des articles les plus populaires de Kyototradition. Mais quelle est l’histoire de ces poupées traditionnelles japonaises ? 

Origine des kokeshi

Les poupées kokeshi ont été créées dans la province de Tôhoku, au Nord du Japon, vers le début du XIX° siècle, donc à la fin de l’ère Edo. La région de Tôhoku était renommée pour ses onsens (le onsen est une source chaude dans laquelle on se baigne nu pour se détendre) et était donc une région de tourisme. Les artisans locaux travaillant le bois, que l’on nomme les Kijishi (木地師), ont donc décidé de créer ces poupées pour les vendre comme souvenirs. C’est donc le souvenir historique des touristes japonais.

Il y a des désaccords sur l’origine des poupées kokeshi. Une théorie prétend qu’il s’agirait d’une statuette représentant un enfant pour les femmes ayant pratiqué un infanticide, car la grossesse n’était pas désirée. D’autres prétendent qu’il s’agissait d’un outil de massage utilisé près des onsens. Mais la version la plus commune est celle de l’objet touristique, preuve que le souvenir de voyage n’a pas été inventé dans la société contemporaine.

Poupée Kokeshi Hanagumori

La poupée Kokeshi Hanagumori, l’une de vos préférées sur Kyototradition

Les différents types de kokeshi traditionnelles

Il existe de nombreux types de kokeshi, notamment parce que celles-ci viennent de nombreuses régions japonaises. On classe généralement les kokeshi traditionnelles selon 10 catégories, correspondant à 10 onsens ou régions : Tôgatta, Kijiyama, Tsuchiyu, Naruko, Nambu, Yajirô, Yamagata-Sakunami, Tsugaru, Kijiyama, Zaō Takayu and Hijiori.  Nous avons décidé de ne pas classer nos poupées selon ces catégories sur notre site, car cela aurait été trop compliqué pour ceux qui ne sont pas des experts.

On pourrait également classer les poupées kokeshi par leurs époques, mais cela n’est pas courant. Généralement, on parle plutôt de poupées traditionnelles et de poupées créatives.

Poupées kokeshi de Kyototradition

Une histoire qui continue : les kokeshi « créatives »

Comme beaucoup de traditions, la création de kokeshi aurait disparu si les artisans n’avaient pas cherché à continuer à la faire évoluer. La plupart des poupées de Kyototradition sont des modèles récents. Cela n’enlève rien à leur caractère traditionnel : il s’agit de produits en bois faits à la main par de véritables Kijishi. Mais les designs sont plus modernes, les modèles souvent plus colorés et les formes plus actuelles. Les poupées créatives sont aussi plus travaillées, et l’un des éléments clefs d’une belle kokeshi est l’équilibre entre technique, raffinement et simplicité.

Pour montrer à quel point les kokeshi sont devenues un symbole du Japon, un grand prix a été créé depuis 1954. Il s’agit d’un prix remis par le Premier Ministre qui couronne la meilleure poupée kokeshi créative de l’année. Il est remis chaque année depuis lors, prouvant à chaque fois le mélange de tradition et de modernité que représentent le Japon et les Kokeshi.

Poupée Kokeshi Yumekosode

La poupée Kokeshi Yumekosode, probablement l’une des plus belles et des plus luxueuses poupées kokeshi de Kyototradition

 

Vous pouvez également faire un tour dans notre catégorie Kokeshi pour voir les poupées qui vous plaisent le plus !

3 réponses à L’histoire des poupées kokeshi

  1. Ping : Collection hiver 2012 : des poupées kokeshi | Dessine-moi un prénom

  2. Ping : Dmoz.fr | Annuaire et Répertoire Articles » En savoir plus sur l’artisanat et la culture japonaises

  3. Cmoi dit :

    vos kokeshi sont magnifiques, chez moi j’ai Hohoemi et je l’adore!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux × 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>