Fabrication des poupées traditionnelles Kokeshi

 

Les poupées Kokeshi sont originaires de la région de Tohoku, au nord du Japon. Elles y sont apparues il y a environ 150 ans. Leur genèse reste sujette à de nombreuses interprétations et leur apparence a connu une évolution au cours du temps. Cela a entrainé la création de différentes écoles et deux tendances principales: les Kokeshi traditionnelles et les Kokeshi artistiques. Ces dernières sont apparues essentiellement vers 1950. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux poupées japonaises traditionnelles. Le but est de découvrir les techniques artisanales de leur fabrication.

Le bois: matériau de base des poupées Kokeshi

Erable japonais

Les poupées Kokeshi sont traditionnellement fabriquées en bois. Le cerisier aux teintes plus sombres est souvent utilisé, mais la préférence va en général au cornouiller (mizuki) et à l’érable japonais (itaye-kaede) qui sont des bois plus tendres. Puisque le bois utilisé doit être séché à l’extérieur, il faut compter un an à cinq ans de patience avant de pouvoir utiliser ce matériau de base.

La technique de fabrication des poupées kokeshi et les outils utilisés

Une fois sec, le bois est dégrossi, sculpté et gravé en utilisant un tour et un ciseau à bois. A l’origine, les artisans utilisaient un tour manuel qui demandait la présence d’une seconde personne pour l’actionner, souvent la femme de l’artisan. L’introduction du tour à pieds il y a environ un siècle a permis une production en solo, sans l’assistance d’une tierce personne. Aujourd’hui, la production traditionnelle se fait à l’aide de tours électriques.

Le tour est également utilisé pour peindre le corps de la poupée de lignes colorées, dont le trait se doit d’être sûr et non hésitant. Ce sont les caractéristiques essentielles assurant la qualité d’une poupée Kokeshi.

Formes et couleurs d’une poupée traditionnelle Kokeshi

La poupée traditionnelle Kokeshi est composée d’un corps cylindrique simple, surmonté d’une boule faisant office de tête. Elle n’a ni bras ni jambes, et les formes doivent être harmonieuses afin de respecter les critères de qualité. Initialement, les poupées représentaient de petites filles (on en trouve d’ailleurs encore beaucoup, comme la poupée Hanagasumi).

Une fois la forme sculptée, la poupée est peinte à la main. Le tour est utilisé pour peindre le corps mais le visage reste un moment de création particulier pour l’artisan. C’est la dernière étape de production de la poupée et chacune est unique (ce qui explique pourquoi tous les produits de Kyototradition sont légèrement différents et le vôtre sera une pièce unique). Le dessin du visage au pinceau se doit d’être expressif. Une couche de laque constitue la finition.

La forme et les motifs des poupées traditionnelles Kokeshi sont simples mais chaque lieu possède ses propres critères. Les règles de fabrication étant à l’origine assez strictes, il était possible de différencier les familles d’artisans en fonction de la forme et des motifs créés. En ce qui concerne les couleurs, elles doivent habilement s’harmoniser afin de produire une poupée esthétique.

Les poupées Kokeshi et leur signification

Qu’elles soient considérées comme des jouets pour enfants ou des souvenirs de vacances, qu’elles aient pour but de déclarer son amitié ou son amour, les poupées Kokeshi sont devenues aujourd’hui un objet de décoration prisé tant par les Japonais que par les occidentaux. Vous pouvez trouver plus d’informations à ce sujet sur notre article de blog, l’histoire des poupées kokeshi.

Ces poupées fabriquées en bois tourné et peintes à la main sont le produit de techniques ancestrales que Kyototradition se veut de promouvoir et préserver. N’hésitez pas à parcourir  notre boutique pour y découvrir un choix varié de Kokeshi traditionnelles, garanties fabriquées à la main au Japon.

 

京都トラディションでまた会いましょう (A bientôt sur Kyototradition !)

 

Photos :

2 poupées kokeshi : Flickr

Erable japonais : By Jeremy Reding from Seattle, USA (Portland Japanese Garden 2010) [CC-BY-SA-2.0], via Wikimedia Commons

Capt. Eric Gardner, commanding officer of Naval Air Facility (NAF) Atsugi, accepts a kokeshi doll from Shiroishi City Mayor Kojo Kazama, in appreciation for NAF Atsugi’s : By U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist Seaman Apprentice Vivian Blakely [Public domain], via Wikimedia Commons

2 réponses à Fabrication des poupées traditionnelles Kokeshi

  1. Ping : comment fabrique-t-on une poupée kokeshi?

  2. Ping : Les poupées kokeshi, une fabrication artisanale perpétuée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 1 = cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>