La fabrication des poupées japonaises en céramique

Vous avez été séduits par les Maneki Neko présentés dans notre boutique en ligne ? Découvrez la fabrication des poupées traditionnelles en céramique dans l’atelier partenaire de Kimura Ohshido : création des moules, moulage, coulage, démoulage et peinture, suivez la création des poupées que vous pouvez acheter sur Kyototradition.

maneki-neko

Si vous vous dirigez vers le temple Kiyomizu, vous croiserez de très nombreuses boutiques. Elles ont pour point commun de toutes vendre, à peu près, le même genre d’objet d’origine inconnue. Parmi elles se cache la boutique Kimura Ohshido. Elle, vend d’authentiques objets céramiques fabriqués à la main. Si rien ne distingue ce magasin des autres, ses ateliers – situés à quelques centaines de mètres de là – ont gardé une authenticité que l’on ne trouve plus dans la majorité des endroits touristiques. Devenu notre fournisseur de poupées en céramique, Yasuyuki Kimura, le propriétaire des lieux, nous a ainsi fait découvrir le processus complet de fabrication d’une poupée japonaise en céramique, dans un de ses ateliers partenaires.

Création du moule de la poupée

La création d’un nouveau modèle de poupées japonaises est un processus artistique qui n’a pas lieu directement dans l’atelier. En effet, ce processus de création commence par la fabrication des moules, qui sont en plâtre. Le coulage du moule et de la céramique se fait dans le même espace de l’artisan. Vous pouvez le voir sur le moule d’œuf situé en bas à droite de la photo :

Création des moules des poupées japonaises traditionnelles en céramique

L’artisan commence par une moitié du moule, puis il coule l’autre moitié lorsque la première est parfaitement sèche. Les moules ainsi obtenus sont donc en deux morceaux, généralement maintenus l’un contre l’autre par un gros élastique. La fabrication des moules n’est pas la partie la plus compliquée de la création des poupées japonaises en céramiques. Cependant, elle doit impérativement être minutieusement réalisée. Si elle est mal exécutée, par exemple, si des bulles d’air se forment dans les moules, toute la suite de la chaîne de création sera affectée. L’objet ainsi créé, défini comme de mauvaise qualité, sera forcément détruit.  

Fabrication de la poupée japonaise

Lorsque les moules sont prêts, un autre artisan les remplit de céramique (qui est brune à l’état liquide). La céramique sèche dans son contenant pendant un temps qui varie selon l’épaisseur souhaitée. Lorsque ce temps est passé, le moule est vidé jusqu’à ce qu’il ne reste plus que le contour de la forme.  Toujours dans son moule, la pièce obtenue à cette étape est remise une seconde fois dans le four. Lorsqu’elle en ressort, elle est toujours brune, toujours malléable, mais suffisamment rigide pour pouvoir être sortie du moule et séparée du résidu créé lorsque l’on a coulé la céramique.

Démoulage des produits japonais en céramique

La disposition de cette partie de l’atelier a pour but de récupérer la céramique lorsque l’on vide les moules. Elle est versée dans une sorte de gouttière de récupération en bois, qui se situe ici, entre les moules.

Lorsque cette étape est terminée, on dispose d’un objet encore malléable. Si l’on confectionne une cloche, on profite de cette caractéristique pour insérer une petite sphère, que l’on peut voir en bas à droite de cette photo. C’est assez courant pour les objets liés au culte au Japon, comme le cas du maneki neko Mike, qui est une petite cloche.

Image de l'atelier de création de poupées en céramiques japonaises

Cette photo vous permet aussi de voir à quoi ressemble les moules une fois remplis. Elle a été prise au moment où les moules sont vidés.

Retouche de la poupée pour assurer sa qualité

Quel que soit l’objet créé, il reste toujours des retouches à faire après le démoulage. Un artisan effectue cette étape afin de lui donner sa forme définitive :

Finition des poupées japonaises en céramique

Cette photographie montre l’artisan en train de façonner quelques détails. En arrière-plan, vous pouvez observer la variété et la beauté des poupées en céramique.

Peinture de la poupée japonaise

Certaines poupées ont un fond coloré qui doit être directement incorporé dans la céramique. Dans ce cas, l’objet est plongé dans la peinture avant d’être passé au four. Qu’il le soit ou non, le produit subit alors une deuxième cuisson qui lui donne sa couleur blanche, bien que celle-ci ne soit pas encore brillante.

Après cette étape, la poupée doit être peinte, puisqu’elle ne pourra plus être retouchée après la troisième et dernière cuisson. La peinture a lieu en deux étapes, qui correspondent à deux niveaux de difficulté et donc à deux artisans. Les jeunes artisans ou les apprentis ne peignent que les fonds, puisque ceux-ci sont réalisés sur un espace plus large, donc plus faciles à réaliser :

Peinture des poupées japonaises traditionnelles en céramique

Comme vous pouvez le voir en haut à gauche de cette photo, un artisan peint les poupées successivement, et en grand nombre. Lorsqu’il passe d’un modèle à un autre, il y a des risques d’erreurs, et dans ce cas, la poupée est immédiatement jetée. Il s’agit alors d’un travail de précision acquit après plusieurs années d’expérience. La partie la plus complexe du processus de fabrication concerne probablement  les finitions. Seuls les artisans expérimentés les font, et lorsque l’on parle d’expérience au Japon, on parle toujours de plus d’une dizaine d’années. Là encore, l’artisan en réalise un très grand nombre, successivement :

Finition de peinture sur les poupées japonaises en céramique.

La dernière cuisson de la poupée traditionnelle se fait une dernière fois, pendant un temps généralement assez court. Cependant, il peut varier selon les couleurs qui disposent de leur durée spécifique.

 

Vous connaissez maintenant le processus de fabrication d’une poupée en céramique achetée sur Kyototradition. C’est le cas de certains maneki neko, comme celui du maneki neko de petite taille, fait dans cet atelier. Nous espérons que les produits de Kimura Ohshido vous plairons autant qu’à nous. Pour en savoir encore plus, n’hésitez pas à poser des questions sur cette fabrication ou à nous laisser vos commentaires.

 

京都トラディションでまた会いましょう (A bientôt sur Kyototradition !)

2 réponses à La fabrication des poupées japonaises en céramique

  1. sidare dit :

    je suis passionne par le travail artisanal puis avoir des renseignementy sur les moules

    • Sebastien de Kyototradition dit :

      Merci du commentaire !
      Quels types de renseignements ? Je ne suis pas spécialiste des moules, mais je peux demander à nos artisans partenaires en cas de question précise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 6 = deux

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>